FSU 17
Accueil > archives > 2012 > TSCG

TSCG

27 septembre 2012

TSCG

La FSU réaffirme son opposition à la ratification du nouveau traité européen.

Le TSCG (traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance) ne ferait qu’institutionnaliser la crise sans donner à l’Etat souverain les capacités d’en sortir. Ce serait s’engager vers une cure d’austérité et le démantèlement des modèles sociaux, des services publics et des protections sociales qui existent dans les Etats européens. Il pèsera négativement sur les programmations budgétaires pluriannuelles.

A l’opposé, l’Europe a besoin d’une nouvelle politique monétaire, économique et sociale créatrice d’emplois de qualité dans le cadre d’un éco-développement et favorisant le pouvoir d’achat. Une Europe fondée sur les solidarités et la justice sociale. L’alternative au TSCG repose notamment sur la redistribution des richesses, une réforme fiscale d’ampleur, le contrôle de la finance et le combat de la spéculation. C’est la seule voie permettant de maîtriser la dette tout en répondant aux besoins sociaux et environnementaux.

La FSU engage une campagne d’opinion pour informer sur les conséquences de ce traité notamment sur les services publics, l’emploi public et les salaires, faire débattre les personnels et porter d’autres alternatives (matériel d’information, débats...).Elle participera également à la campagne initiée par le Collectif audit citoyen. La FSU décide aussi de prendre contact avec les organisations syndicales qui rejettent la ratification du TSCG pour débattre des nécessaires débats et actions communes.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0